Etre intégratif???DECOUVERTESSanté mentale et épilepsiedes livres Des sites à visiter ENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE ERGOLes différents contextesModèles conceptuels et de pratiquesModèles inter-disciplinairesWinnicott: Ergo? Psycho? Modèles en ergothérapie Réflexions diversesEtre ergo en psyGresmWebinaire santé mentaleLettre oubliéeMéditations personnellesCOTE CLINIQUEC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesAu cinémaPROCESSUS D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieModèles psycho-dynamiquesIntéret d'un tel modèleApports de FreudApports de R.Roussillon Processus thérapeutiquesLa question identitaireSublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesAtelier d'écriture Les petites bouteillesDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludiqueFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Modèles psycho-dynamiques » Apports de Freud

Les topiques

Les topiques Zoom sur Les topiques       La première topique     


     Freud développe son concept principal:
                La sexualité infantile
     Il évoque la notion de sexualité non génitale,
     développe la notion de pulsions partielles,
     étayées sur les fonctions organiques
     (nourriture et faim en sont les principaux exemples).




Dans la première topique, il définit aussi les notions de conscient et d'inconscient.
  • La première topique date de la science des rêves, entre 1900 et 1915. Il y a alors trois systèmes, l'Inconscient, le Préconscient et le Conscient, ayant chacun sa fonction, son type de processus, son énergie d'investissement et ses contours représentatifs. Entre ces 3 systèmes se situent des sas, des censures, dont la fonction est de contrôler le passage d'un système à l'autre. L'ordre de passage est toujours le même. La direction est soit "progrédiante" (Inconscient, Préconscient, Conscient), soit "régressive" (Conscient, Préconscient, Inconscient). Une représentation ne peut donc jamais passer directement du Conscient à l'Inconscient, ni inversement de l'Inconscient au Conscient.
  • Freud avait utilisé l'image d'une anti-chambre pour décrire la situation conscient, la chambre serait l'inconscient et la porte entre les deux serait le pré-conscient. Dans l'inconscient se situent les pulsions, les désirs archaïques, les éléments refoulés plus ou moins traumatiques. Lorsque des éléments inconscients cherchent à passer dans le conscient, ils doivent d'abord passer la porte du pré-conscient qui établit une filtre permettant ou non le passage. Ce filtre est donc une censure utilisant principalement le refoulement. Ainsi les éléments inacceptables n'iront pas envahir le conscient et surgiront sous le forme de rêves, de lapsus , d'actes manqués. Et si le refoulement se révèle moins efficace ou trop exigeant, surgiront alors angoisse, somatisations, symptômes divers et décompensations pathologiques.
  • Le "noyau pathogène" est un noyau qui peut donner naissance à la pathologie. Il est formé par le refoulement mais il est là aussi dès l'origine, de façon phylogénétique. Chaque système est formé en couches, les souvenirs étant rangés autour du noyau pathogène, selon un ordre chronologique mais aussi logique. La prise de conscience (ou ré-intégration du souvenir inconscient dans le conscient) se fait selon un défilé qui franchit les censures entre Inconscient et Préconscient, et entre Préconscient et Conscient.

Enfin, la première topique oppose la pulsion sexuelle aux pulsions du moi. Les pulsions sexuelles (génitales et pré-génitales) sont soumises au principe de plaisir. Elles cherchent une décharge immédiate de la pulsion afin d'apaiser la tension créée. Ces pulsions visent à la reproduction, tandis que les pulsions d'auto-conservation visent à la survie de la personne. Ces pulsions du moi ou d'auto-conservation sont donc soumises au principe de réalité, qui demande un ajournement de la réalisation de la pulsion, au nom du principe de constance.


 


La seconde topique      définit les notions de çà, moi et surmoi

Elle est élaborée à partir de 1920. Elle comporte 3 systèmes:
  • le ça est totalement inconscient. C'est le pôle pulsionnel qui contient les pulsions, les désirs archaïques, le désir de toute-puissance, le principe de plaisir exigeant une satisfaction immédiate.
  •  le Surmoi est à la fois, inconscient, pré-conscient et conscient. Il est formé de l'intériorisation du surmoi inconscient des parents, des interdits parentaux, des castrations et des exigences sociétales.
  •  le Moi est  plus particulièrement conscient et pré-conscient, mais présente quand même une petite part inconsciente. Le moi gère les mécanismes de défense, la raison, les cognitions, la personnalité et tient compte du principe de réalité. Il fait le "grand écart" entre le ça et le surmoi...
  • Pour expliquer l'ensemble des phénomènes mentaux, Freud en viendra à rajouter l'Idéal du Moi, très investit narcissiquement
La deuxième topique fait intervenir des conflits inter-systèmiques mais aussi intra-systèmiques. Dans l'ambivalence par exemple, il y a un conflit créé par la dualité pulsionnelle à l'intérieur d'un même système, le ça (conflit intra-systèmique). Par contre, l'Oedipe est un conflit inter-systèmique entre le ça et le Surmoi. La deuxième topique met ainsi l'accent sur la dépendance entre les systèmes. Elle permet de se rendre compte par exemple que la sublimation permet à la fois la satisfaction du Moi et la satisfaction des revendications pulsionnelles. La deuxième topique révèle mieux la façon dont le sujet se construit, et se perçoit.







Cet article est une "digestion" personnelle de concepts psycho-dynamiques,
eux-même issus de publications, de livres, d'articles, de lectures diverses.
Les éventuelles erreurs n'engagent que la responsabilité de la créatrice du site,
Muriel Launois. (article datant de 2008)

 



| |
Ergopsy - 2015
Infos légales