Cabinet en ligneHumour ZergoSite schizo-quoi? GRESMBiblio and COFORMATIONS Jeux thérapeutiquesVivre ses émotionsMédiations projectivesD'autres possiblesENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyPowerpoint de coursCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE LavalCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE Paradigmes, approches, courants ou modèles? Paradigme bio-psycho-socialLes fondements de l'ergoModèles de pratique ergoModèles inter-disciplinairesEtre intégratif???Réflexions diversesEtre ergo en psyWebinaire santé mentaleLettre oubliée (addictologie)Méditations personnellesCOTE CLINIQUEContextes des soinsC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesDEMARCHE D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieConcepts psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireCréation et sublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesDu côté de chez WinnicottSquiggle en individuelSquiggle groupal Argile vivanteConsignes créativesVillages imaginairesAtelier d'écriture Les petites bouteillesMédiation sonoreDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludique
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Des squiggles » Du côté de chez Winnicott

Du côté de chez Winnicott

Du côté de chez Winnicott Zoom sur Du côté de chez Winnicott




Dans le domaine ludique, ce n'est pas tant la fameuse transionnalité de WInnicott qui va nous intéresser, que sa vision particulière de la créativité, avec la notion d'objet trouvé-créé, ainsi que sa distinction entre playing et games, et enfin, l'utilisation d'un outil particulier de thérapie: le squiggle. 








Objet trouvé-créé
Pour D.Winnicott, il existe une distinction entre « exister » et « vivre ». Il pense que chaque être devrait « créer » le monde dans lequel il vit. Pour lui, la créativité commande le rapport du sujet au monde interne et au monde externe. Il considère donc que la créativité est aux fondements même de l’organisation psychique. Pour lui jouer, exister, vivre créativement sont des expériences vitales et sont intriquées avec les expériences relationnelles précoces. Freud, lui, pense que la sublimation est un destin particulier de la vie pulsionnelle, une voie de transformation de la pulsion, faisant ainsi de la créativité une « simple » partie du fonctionnement psychique. Mais une partie qui est toute auréolée de la fascination pour les créateurs…
La conception de Winnicott de l’objet trouvé-créé, illustre parfaitement la fameuse formule que l’on prête à Picasso : « Je ne cherche pas, je trouve ! ». Pour permettre à l’enfant de trouver-créer le sein de la mère, il faut que l’accordage de la mère aux besoins du Moi du tout petit soit bon. Il nomme cela la préoccupation maternelle primaire. Cela permet donc le sentiment d’omnipotence de l’enfant, le sentiment qu’il a une action sur le monde. Ensuite, la mère pourra aider l’enfant à faire émerger son identité propre. Il faut bien savoir que l’enfant se voit comme il est vu, il se « crée » comme il est vu, senti, réfléchi par l’environnement maternant, il s’identifie à ce qui lui est reflété de lui-même.


Games et playing
Quelques phrases peuvent éclairer notre lanterne en ce qui concerne la distinction entre playing et games: « Il ne faut jamais oublier que jouer est une thérapie en soi. Faire le nécessaire pour que les enfants soient capables de jouer, c’est une psychothérapie qui a une application immédiate et universelle ; elle comporte l’établissement d’une attitude sociale positive envers le jeu. Mais il faut admettre que le jeu est toujours à même de se muer en quelque chose d’effrayant. Et l’on peut tenir les jeux (games), avec ce qu’ils comportent d’organisé, comme une tentative de tenir à distance l’aspect effrayant du jeu (playing)». Winnicott 1975. il nous reste à adapter son travail aux adultes qui peuvent, eux-aussi, jouer et retrouver ainsi, si ce n'est leur âme d'enfant, au moins des capacités de créativité qu'ils ont pu expérimenter et perdre au fil de leur histoire.


Squiggles
Enfin, D.Winnicott nous propose un outil thérapeutique, le squiggle qui consiste à dessiner avec un patient. Ce travail est exploré dans son livre "la petite Piggle", qui décrit une psychanalyse d'enfant. Il est tout àfait possible d'adapter cet outil thérapeutique dans des thérapies d'adulte et un exemple est proposé dans l'article du squiggle en individuel. Cet outil est à la fois très simple à mettre en place et très complexe à utiliser, car il nécessite une bonne connaissance de soi-même pour le ou la thérapeute et, de préférence, une supervision.  A partir de ce type de travail, il est possible aussi, de proposer des squiggles en situation groupale.  (voir squiggle groupal )


(voir aussi intérêt des théories de Winnicott en ergothérapie )




Les écrits de cet article sont la propriété intellectuelle de Muriel Launois et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.(article écrit en 2010)





| |
Ergopsy - 2015
Infos légales