Zoom relax5ème assises ANFEGRESMBiblio and COENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE ERGOLes différents contextesModèles conceptuels et de pratiquesModèles inter-disciplinairesWinnicott: Ergo? Psycho? Modèles en ergothérapie Réflexions diversesEtre ergo en psyEtre intégratif???Webinaire santé mentaleLettre oubliée (addictologie)Méditations personnellesCOTE CLINIQUEC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesPROCESSUS D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieConcepts psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireCréation et sublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivanteConsignes créativesVillages imaginairesAtelier d'écriture Les petites bouteillesMédiation sonoreDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludiqueFORMATIONS Formations JEUX Formation EMOTIONSAutres professionnels
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Savoir créer un dispositif » Pourquoi et comment?

Pourquoi et comment?

Pourquoi et comment? Zoom sur Pourquoi et comment?



Pour pouvoir proposer une thérapie cohérente, il nous faut tout d'abord savoir créer un dispositif thérapeutique, pensé en amont de la présence du patient. Pour cela, il nous faut donc bien connaitre nos moyens (fonctions du cadre, relation médiatisée et activités-médiations thérapeutiques), afin de les proposer de façon sécure et thérapeutique, et surtout pour bien comprendre les liens entre ces différents cadres-ateliers que nous proposons.






Une méta position
Nos différents ateliers ou groupe, s'inscrivent dans un dispositif plus global de soins, composé tout d'abord du dispositif institutionnel Il conviendra donc déjà, d’identifier clairement, les différentes articulations entre les thérapeutes. Qui fait quoi et à quel moment? Quels sont les complémentarités ou les oppositions, normalement régulées en réunions institutionnelles). En santé mentale, la spécificité des ergothérapeutes qui est d'utiliser des activité thérapeutiques à visée d'autonomie ou des médiations à visée d'expression vient souvent rencontrer des compétences transversales d'autres thérapeutes pouvant donner lieu à des glissements de taches, à des empiétements de compétences ou à des co-animations complémentaires et fructueuses.

La caractéristique des ergothérapeutes est de pouvoir penser un dispositif centré sur les activités-médiations, dans son ensemble de comprendre les liens qui s'établissent entre les différents cadres-ateliers. Un dispositif thérapeutique "idéal" en ergothérapie serait donc  une structure pensée et organisée permettant l'existence de cadres-ateliers thérapeutiques cohérents, reliés et pensés, dans lesquels une thérapie médiatisée pourrait avoir lieu, grâce à une relation thérapeutique favorisant une alliance avec le patient. L'analyse du dispositif thérapeutique global permet donc de déployer une méta-pensée, organisant différents cadres thérapeutiques, proposant des médiations variées, complémentaires les unes des autres et répondant aux besoins des personnes en souffrance psychique. Et ce sont les ergothérapeutes qui sont les mieux plaçés pour cette méta-analyse concernant les activités-médiations thérapeutiques.


Le dispositif en ergothérapie est un ensemble d'activités et de médiations qui devront être non seulement réfléchies et analysées, mais articulées entre elles. Ainsi il conviendra de se demander si l'équilibre entre les différents ateliers ou groupes est pertinent pour avoir un regard plus global sur le sens des activités thérapeutiques proposées. La diversité est importante et il est important de proposer des activités à orientation plus cognitives ou expressives, de vie quotidienne ou de psychothérapie médiatisée, d'amélioration de la qualité de vie ou  de soin psychique. Cette variété dépendra des orientations et capacités des ergothérapeutes, des nécessités ou des désirs de co-animer avec d'autres thérapeutes, et des orientations de l'institution. Ces questions sont abordées dans la partie "donner du sens" qui évoque la spécificité des ergos et le fonctionnement institutionnel. 


C'est dans ces ateliers, avec nos compétences relationnels et avec nos différents outils, que nous allons pouvoir accueillir une personne et, en fonction de son projet de vie et de ses objectifs. IL conviendra alors, de lui proposer une écoute, un accompagnement dans la vie quotidienne, un soin psychique. Nos objectifs se doivent donc d'être en cohérence avec ceux de la personne. Nous pouvons aussi nous pencher sur la différence entre objectifs et processus, c'est à dire la distinction entre le fait d'avoir des intentions avant la thérapie ou de laisser se dérouler des processus thérapeutiques pour ensuite pouvoir les repérer, les analyser et soutenir ceux qui sont les plus efficaces pour la personne. Ces questions sont abordées dans la partie "donner du sens" qui évoque  les objectifs et les processus thérapeutiques.



Des moyens thérapeutiques
P
our créer ce dispositif, il nous faut
donc connaitre nos moyens thérapeutiques, qui sont la relation thérapeutique, le cadre et les activité/médiations, ainsi que leurs fonctions thérapeutiques particulières.
Nous devons aussi pouvoir proposer des modalités de thérapie adaptées au patient, à savoir de l'individuel ou du groupal, une animation directive ou non-directive, en mono ou en co-animation, des rituels de début et de fin de séance, un rythme des séances.

  • La relation thérapeutique: Elle est à la fois notre objectif principal, mais aussi un moyen thérapeutique dans la mesure où elle nécessite une évolution et un travail psychique aussi du côté de l’ergothérapeute. Elle n’est pas donnée une bonne fois pour toute. Il peut y avoir des progressions et des régressions. Il est important de rappeler les règles de fonctionnement particulières, bonne présence et distance, physique et psychique, relation médiatisée et analysée. Suivant la personne concernée, différents critères seront cessaires à établir dans la relation : Une bonne distance, un lien efficace, une différenciation, une relation sécurisante, la permanence du lien, une attente que la relation puisse s'établir, une relation contenante, etc….(voir relation)
  • Le cadre: Il a 3 fonctions possibles. Il vient s'inscrire comme la métaphore d'un espace personnel (contenance et confidentialité) , comme un espace intermédiaire et de jeu, et comme un espace ayant une fonction structurante (loi, règles et organisation).  C'est le thérapeute qui pose et structure ce cadre, qui en est le garant et qui doit maintenir ce cadre malgré les "attaques" possible, au sens d'une remise en question de sa solidité. (voir cadre) 
  • L'activité/médiation: Elle permet des expériences signifiantes qui favoriseront des processus thérapeutiques permettant le changement. Elle s'analyse sous l'angle de la matière, de la technique et de la fonction de l'objet. Il est important d'analyser les activités/médiations que nous proposons en amont de la présence du patient pour avoir quelques idées de ce qui peut se jouer dans une telle activité/médiation. Une pratique personnelle de la matière proposée est un présupposé pertinent et souhaitable(voir activités ou médiations?,expériences signifiantes,grille d'analyse ). Nous avons à notre disposition de nombreux outils thérapeutiques : bilans  jeux, activité manuelle, AVQ, médiation expressive. Ces outils peuvent être utilisés en groupe ou proposés dans le cadre d'une thérapie individuelle. Certains de ces outils peuvent être pré-existants et validés, mais ils peuvent aussi être adaptés, voir même créés ou co-créés avec les patients eux-mêmes.


Des modalités thérapeutiques
A partir de ces grands moyens thérapeutiques, nous allons utiliser ou créer des outils thérapeutique pour mettre en place des ateliers, des espaces d'expression en groupes, ou encore, proposer des thérapies individuelles ou des accompagnements personnalisé. (voir modalités de thérapie de thérapie)

  • Des ateliers de groupes: Nous pouvons mettre en place des ateliers, pré-déterminés à l'avance et analysés, avec l'avantage de bien connaitre les processus qui peuvent se déployer le plus facilement dans ce type d'atelier (AVQ, cognitif, artisanal ou créatif) et avec l'inconvénient d'avoir une sorte d'atelier "prêt à porter" qui ne conviendra pas à tout le monde. Il est alors possible avec ce type d'atelier pré-existant de proposer le choix à la personne d'intégrer ou non cet atelier si l'institution permet ce type de fonctionnement laissant le libre choix au patient. Si l'institution est engagée dans un mode de fonctionnement très protocolisé où l'orientation des activités/médiations thérapeutiques est décidée l'avance, le patient perd alors sa capacité de choix personnel. Il reste possible de la lui redonner au c½ur même de l'atelier. Ce type d'atelier pré-existant a l'avantage de donner une structure de base et favorisera l'intégration sociale et groupale. Ces ateliers peuvent être mono-activité, mono-médiation ou polyvalents (plusieurs activités/médiations).
  • Des thérapies individuelles: Plus adaptée à la personne, ce type de thérapie lui permettra d'entrer dans un sentiment d'existence personnelle, de valeur puisque son individualité sera prise en compte, avec la distinction de son espace personnel. L'utilisation d'outils adaptés à la personne passe par son choix à elle, sa découverte de telle ou telle matière dont il ou elle va pouvoir s'emparer pour cheminer. Nous devons donc être capables de proposer quelques outils et d'en connaitre l'impact potentiel, même si rien ne peut être totalement, ni même parfois partiellement, prévu à l'avance.




Les écrits de ce site sont la propriété intellectuelle de sa créatrice et n'engagent qu'elle.
Il est possible d'utiliser tout ou partie des élaborations proposées, en citant vos sources.
Merci d'avance d'en respecter l'esprit.




| |
Ergopsy - 2015
Infos légales