Cabinet en ligneHumour ZergoSite schizo-quoi? GRESMBiblio and COFORMATIONS Jeux thérapeutiquesVivre ses émotionsMédiations projectivesD'autres possiblesENSEIGNEMENT Enseigner l'ergo en psyPowerpoint de coursCours IFE NancyCours IFE AlençonCours IFE LavalCours IFE PoitiersMétaphores scolairesMémoiresMémoires ergos Mémoires ergos psychoseCOTE CORPSRelaxation active et hypno-relaxationMoi-peau de D.AnzieuUne pratique intégrativeProcessus thérapeutiquesEnregistrements séancesAutres pratiques Hypnose et douleurLa pleine conscienceNévralgies pelviennesErgo et sommeilPENSER SA PRATIQUE Paradigmes, approches, courants ou modèles? Paradigme bio-psycho-socialLes fondements de l'ergoModèles de pratique ergoModèles inter-disciplinairesEtre intégratif???Réflexions diversesEtre ergo en psyWebinaire santé mentaleLettre oubliée (addictologie)Méditations personnellesCOTE CLINIQUEContextes des soinsC'est quoi la clinique?Histoires ou cas cliniques?Les différentes pathologiesDEMARCHE D'INTERVENTIONPatient centréLes étapesObjectifs et processus(Se)transformer? MOYENS THERAPEUTIQUESSavoir créer un dispositifRelation médiatiséeCadre thérapeutique Modalités thérapeutiquesActivités et médiationsExpériences potentiellesAnalyses réflexivesJEUX THERAPEUTIQUESConcepts et dispositifContextes-concepts jeuxDispositif ludiqueExp potentielles jeuxWebinaire ANFE 2021Des outils transversauxJeux d'expressionQuelles intentions? IdentitairesVerbauxAssociations d'idéeshistoires groupalesCréatifsJeux et émotionsJeux et autonomieJeu de la maisonJeux et ressourcesJeux cognitifsMEDIATIONS PROJECTIVESContexte-conceptsDu côté psychothérapieConcepts psycho-dynamiquesProcessus thérapeutiquesLa question identitaireCréation et sublimationElaboration psychiqueAtelier d'expression Créer un espace sécureMédiations projectives Grille d'analyse médiationsDes outils projectifsHistoires de thérapiesDes squigglesArgile vivantePhotoexpression Consignes créativesVillages imaginairesAtelier d'écriture Les petites bouteillesMédiation sonoreDU COTE DE L'OBJETConceptsTransionnalitéDésir de réparationDestin de l'objetProcessus thérapeutiquesAu coeur du gesteLe FaireLa valorisationFabrication du cadreCréer un atelier Grille d'analyse d'activitésHistoires senséesEn milieu ferméUn espace thérapeutiqueHistoire d'espacesDes outilsEt le mandala ???Des objets symboliquesVIVRE SES EMOTIONSThéories Types de dispositifsCréer un atelier émotionsCOMPETENCES ET RESSOURCESContexte-outilRéhabilitation psy-socialeUtiliser l'expressionAutonomie Création d'un atelier AVQGroupe Autonomie-Projets Compétences Créer un atelierGroupe ressourcesDes expos inclusivesDeltamorphosesExposition virtuelleEDUCATION THERAPEUTIQUEContexte-concepts en ETPEn addictologieHistoire de l'atelierCarnet de routeObésité et TCAEn chirurgie bariatriqueArticle ETP By passUn outil ludique
Information

Ce site est en constante évolution et lorsque des articles sont en travail, ils sont signalés en début de page....




Accueil » Jeux d'expression » Quelles intentions?

Coopération, création, expression

Coopération, création, expression Zoom sur Coopération, création, expression
Les jeux d'expression proposés dans ce site sont, pour la plupart, dérivés de jeux du commerce ou créés, car peu de jeux de ce type sont commercialisés pour la thérapie.

Il en existe toutefois un, très intéressant et créé par des ergothérapeutes. Il s'agit de dixiludo, jeu de conversation proposant de nombreuses thématiques.

Les jeux expliqués et analysés dans ce site développent, le plus souvent, une seule orientation, sur un thème métaphorique et y ajoutent aussi des possibilités de création et de coopération. Ces trois grandes lignes sont explicitées dans cet article.




Jeux d'expression

Les jeux d’expression visent à permettre aux participants d’explorer ensemble et sans danger, l’espace de parole. Cette expression personnelle, aussi bien verbale que non verbale va se soutenir de la présence, du regard, de l’écoute des autres. Les sentiments d’intrusion dans l’espace psychique intime, souvent actifs pour les personnes n’ayant pas l’habitude de parler d’elles, peuvent être ainsi plus facilement contournés, puisqu’il s’agit d’un jeu. Ce côté léger et apparemment peu important du jeu permet justement, de se dévoiler avec plus de sécurité.

L’écoute d’autrui peut être découverte, mais dans des limites temporelles dont les thérapeutes sont garants pour ne pas transformer ce moment en une psychothérapie de groupe verbale. Il a été remarqué, lors des séances de tests, que les personnes supportent assez mal lorsque quelqu’un envahit trop l’espace groupal par la projection de ses conflits intra-psychiques. L’espace de jeu doit donc conserver un certain rythme et tempo, une certaine légèreté. Il s’agit de demeurer dans une zone oscillant entre la surface sociale, et les profondeurs intra-psychiques.

L'un des paradoxes de la situation de jeu est que l’on se retrouve, après la partie, à la fois comme avant et en même temps déjà changé(e) par cette rencontre ludique, avec une meilleure conscience et connaissance de soi.



Jeux de coopération

Le problème posé par l’utilisation des jeux de compétition en thérapie est le sentiment d’échec qui peut découler du fait de perdre. En effet, en situation précoce pour des sujets dépressifs, cela risque de confirmer le sentiment d’infériorité ressenti et de ne pas permettre de redonner l’envie de faire quelque chose.

Pour contourner cette difficulté, il existe des jeux de coopération. Dans le commerce, ces derniers ont plutôt tendance à être réservé aux enfants. Ces jeux relèvent d’une philosophie consistant à s’unir pour mieux vaincre un adversaire imaginaire, fictif. Un ergothérapeute peut donc réaliser des jeux de coopération adaptés aux personnes adultes.

Le jeu, en tant que situation de groupe, amène à interagir à communiquer avec autrui et à faire face aux comportements des autres. La pratique ludique est un excellent exercice de socialisation pour des personnes isolées et inhibées. Ils apprennent à être en groupe, à gérer leurs émotions, à établir des liens, à gérer les réactions de leurs partenaires : le joueur développe ainsi des capacités sociales et relationnelles. (voir une liste de jeux de coopération, le plus souvent destinés aux enfants mais dont on peut s'inspirer) (Voir site ).




Jeux créatifs

Ce sont des jeux de groupe : les participants créent ensemble un dessin ou une histoire en respectant les idées et la réalisation de chacun. Il existe de nombreuses adaptations dans ce type de jeu, c’est à l’ergothérapeute de déterminer le thème et les modalités de la création. La production commune peut être une peinture murale pour laquelle chaque participant possède une couleur spécifique, par exemple, ou une écriture commune, un collage, etc…

L’intérêt de ce type d’activités sont le développement de l’imaginaire et les interactions sociales. Les participants doivent s’adapter à la tournure que prend la création au fil des interventions des autres. Ces jeux sont peu adaptés à une population psychotique car ils risquent de favoriser un sentiment de confusion entre soi et l’autre, ou de dispersion de soi sur toutes les feuilles, dans toutes les productions. Par contre, il est intéressant auprès de personnes dépressives par la possibilité de projection de sentiments et de leurs verbalisations.

Dans certains des jeux proposés, il est possible d’inviter à la création d’une histoire globale à partir de cartes, de dés ou de petits objets. Ces histoires groupales vont permettre de faire jouer les capacités collectives de représentations des participants, ergothérapeute inclus(e) ou non. Ces actes créatifs vont témoigner d’une possible constitution d’un appareil psychique collectif, qui va progressivement permettre des amorces d’élaborations psychiques de ce qui s’est joué dans le groupe ou de ce qui est projeté de façon personnelle. Les
squiggles en sont un bel exemple, développés dans une autre section.



Expériences signifiantes

Les expériences signifiantes ont été « découpées » artificiellement en 7 expériences possibles: perceptivo-sensorielles, motrices et gestuelles, autour des fonctions cognitives, émotionnelles, identitaires, relationnelles, créatives et symboliques. Selon la dominante du jeu (cognitif ou expressif, compétition ou coopération, etc…) les expériences ne seront pas les mêmes et le travail d’analyse portera donc sur cette identification des expériences potentielles offertes par le jeu. Il ne s’agit donc pas d’objectifs, mais de potentialités.(voir expériences signifiantes)

Pour les jeux à dominante d'expression , les expériences principales peuvent être identifiées, mais il est évident que chaque jeu serait à analyser avec la grille proposée, pour affiner en fonction des caractéristiques de chacun des jeux. Une fiche de jeu vierge et pré-remplie au niveau des expériences signifiantes est accessible. (voir Fiche vierge jeux expression)


Quelques expériences signifiantes autour des jeux à dominante d'expression, de création:

  • Expériences autour des fonctions supérieures : Capacités d’expression verbale, de compréhension du langage, sans notion de réussite ou d'échec
  • Expériences émotionnelles : trouver son propre mode d'expression, perception, utilisation, canalisation, etc…
  • Expériences identitaires : Connaissance de soi, affirmation de soi, introspection
  • Expériences relationnelles : Relation à soi-même, à autrui, au groupe, Dépendance, indépendance, inter-dépendance, autonomie, coopération
  • Expériences projectives et créatives : plus ou moins présentes selon le niveau de playing (jeu libre) , dimensions symboliques et métaphoriques




Les écrits de cet article sont la propriété intellectuelle de Muriel Launois.

De nombreux jeux ont été détournés du commerce, créés ou co-créés

Merci d'avance de citer vos sources si vous les utilisez...







| |
Ergopsy - 2015
Infos légales